Horaires Entrainements Adultes

Salle Polyvalente de La Broque (stade Lutz)

  • Le mardi à partir de 18h45
  • Le jeudi à partir de 19h00
   

Horaires Entrainements Enfants

Salle polyvalente de La Broque (stade Lutz)

  •  Le mardi de 17h30 à 18h40 (rendez-vous à 17h20)

 

   

Accueil

DNA - En terrain connu ou pas

Détails

Athlétisme - Trail de La Broque En terrain connu ou pas

 

Le trail de Fréconrupt et la nocturne des Quelles, qui constitue sa prolongation nocturne, ont réuni 203 coureurs, dont 24 ont participé aux deux courses, soit 36km au total.

 


Nicolas Muller s’est lancé “à la frontale” dans une course au record dès les premiers hectomètres de l’épreuve. PHOTO DNA – Jean Schmitt

 

C’est dans un excellent chrono (1h56’50) que Vincent Leuenberger a franchi l’arche d’arrivée de la course diurne de 24km mise sur pied par l’AS La Claquette. Et il ne présentait aucun signe de fatigue !

Il est évident qu’à 35 ans et quand on est gendarme dans un peloton de montagne, en l’occurrence celui de Xonrupt-Longemer, on a quelques facilités d’entraînement… « Je viens du triathlon, mais ça fait un an que je ne cours plus qu’en trail. Et quand on est bien sûr une course, ce n’est que du bonheur. »

Un senior, un V1 et un V2

La Broque, le Belfortain d’origine n’en connaissait pas du tout les subtilités techniques. Il a d’ailleurs laissé Maxime Huck tenter l’échappée solitaire. Mais celui-ci a explosé : « Je suis parti trop vite et je n’ai pas réussi à gérer. »

Leuenberger est ainsi livré à lui-même en territoire sauvage mais pas hostile. L’organisation est en effet au top et l’itinéraire toujours bien fléché. « J’avais un peu peur de partir tout seul, mais je me suis quand même détaché sur les bosses. En faisant l’effort dans les montées, le trou était fait et je n’ai vu personne revenir derrière. J’ai regardé mon chrono et je suis dit que ce serait bien de finir la course en moins de deux heures. »

Objectif largement atteint. Derrière, deux amis partageant la même passion – et néanmoins rivaux dans une course – s’observaient pour la seconde place. Elle reviendra finalement à Olivier Mayer (V1), l’Obernois, devant Michel Schoenahl (V2), le vainqueur de l’an passé, beau joueur : « Ça fait vingt ans qu’on court ensemble, mais à la fin il y a plus de descente et je n’ai pas pu tenir son rythme. »

Mayer, lui, regrettait que si peu de coureurs profitent de cette magnifique épreuve : « C’est très varié et parfois très raide. Dommage que les gens semblent obnubilés par le Haut-Koenigsbourg. » L’événement du lendemain, qui s’est avancé d’une semaine au calendrier depuis deux ans cause effectivement du tort.

Daniel Koehl, lui, se classe en tête des V3, à 60 ans. La première féminine, Karine Bodet, appréciait aussi cette sortie. « J’aime bien découvrir des coins où on ne va pas régulièrement. C’est un tracé magnifique avec un dénivelé bien réparti. Les paysages sont splendides et la température est propice. J’ai été accompagnée longtemps du monsieur (elle montre Jean-Luc Bitzner, le frère de Blandine) qui connaissait le parcours. Il y a une bonne mentalité et des gens qui vous encouragent. » Christine Plumeré était longtemps seconde, mais Rachel Fallacara la dépassait dans la descente, aux quatre cinquièmes de la distance.

La course sous les étoiles, du moins celles que l’on pouvait imaginer au-dessus de la couverture nuageuse ce samedi soir, était celle du record ciblé par Nicolas Muller. Le vainqueur de l’an passé ne cachait pas cette ambition pour sa dernière année chez les seniors. « Même si on voyait moins bien que l’an passé, je n’ai rien lâché. Je suis parti plus fort vu que je maîtrise pas bien le profil du parcours. »

Laura et Rachel au palmarès

46 minutes tout juste à l’arrivée pour le Schilikois, qui a lâché le vétéran 1 de cinq ans son aîné Olivier Perial, vainqueur des deux premières éditions de La Broque. « J’aime bien cette course originale, et je suis resté concentré car je reprends après une tendinite. Comme je n’ai pas fait de fractionné, j’étais un peu juste. » Mais suffisamment affûté pour précéder Pierre Lataste.

Seconde l’an passé, la spécialiste de montagne de l’ACCA Laura Meyer est tout devant cette fois. « J’ai mieux géré, en partant à mon rythme et sans me griller. » Claire Charlier, la représentante du club local, termine à plus de cinq minutes

Au classement combiné des deux épreuves, le vétéran Clément Simon (8e sur 24km, 17e sur 12km) reconduit son succès de l’an passé. Et Rachel Fallacara, qui ne connaissait pas le principe et n’envisageait pas d’enchaîner avec la seconde course (merci au frère qui n’a pas hésité à venir de Colmar pour lui apporter une lampe frontale !) s’offre aussi le scratch à l’addition des temps des deux trails devant Christine Plumeré.

 

par Hubert Letz, publié le 07/09/2015 à 05:00

   

Dernières informations  

Ecrit le 21/10/2019
Courses d’Ottrott – 20 octobre 2019 5 km Classement Nom Prénom Temps Catégorie Classement Catégorie 52 DA...
Ecrit le 25/09/2019
Foulées des 4 portes Rosheim 22/09/2019 5 km Classement Nom Prénom Temps Catégorie Classement...
Ecrit le 25/09/2019
  Ultra trail du Haut-Koenigsbourg 109 km– 30/08 et 2/09 2019   Classement Nom Prénom Temps Catégorie Classement...
Ecrit le 30/07/2019
Les onze d’Obernai – Obernai- 6 juillet Classement Nom Prénom Temps Catégorie Classement...
Ecrit le 30/07/2019
Bike and run de la Boerschoise – Boersch – 29 juin 14 km Classement Nom Prénom Temps Catégorie Classement...
Ecrit le 30/07/2019
Trail de la Hasel – Oberhaslach – 21 juin 14 km Classement Nom Prénom Temps Catégorie Classement...
   

Météo  

Météo La Broque © meteocity.com
   

Nombre de visites  

651097
Aujourd'huiAujourd'hui10
Cette semaineCette semaine817
Ce moisCe mois398